Urgence vétérinaire : les différents cas d’interventions chirurgicales

Urgence vétérinaire : les différents cas d’interventions chirurgicales

Étant donné la réponse immédiate que nécessite une intervention chirurgicale chez un animal, celle-ci peut être considérée comme une urgence vétérinaire. Les cas ci-dessous en sont des exemples concrets.

La pertinence des interventions chirurgicales 

Le fait que les animaux se battent constamment cause parfois des blessures, celles-ci pouvant être critiques ou pas. Pour ce qui est des ulcérations moins critiques, il suffira de quelques jointures pour un rétablissement total. Quant aux blessures critiques, il en faut plus. Elles vont être cousues afin d’éviter d’éventuels aléas de septicémie.

La distension du ventre de la bête

Il s’agit ici des circonstances où l’air gonfle le ventre de l’animal et provoque de ce fait la distension de cette partie du corps. La conséquence de cette distension est la mortification des cellules de son organisme, d’où la raison de l’urgence de l’intervention chirurgicale. Préalablement à l’ouverture :

  • Le thérapeute vérifie les conditions sanitaires de la bête en procédant à des examens de sang et par exposition aux rayons X.
  • Il va poursuivre en vidant le ventre de tout oxygène qui s’y trouve.
  • Et pour finir, le thérapeute change sa disposition et le laisse sur le dos jusqu’à la fin de son opération chirurgicale.

La consommation de substances pesantes et consistantes

Les substances consistantes avalées par l’animal pourraient boucher le tube digestif de ce dernier, ce qui provoquerait des rejets fréquents, mais pas assez pour faire sortir la substance avalée. Dans ce cas, l’intervention chirurgicale est la solution idoine. C’est soit par le ventre ou le tube digestif que le thérapeute procédera pour enlever le corps étranger.

Les interventions chirurgicales les plus accablantes

En plus des cas d’intervention chirurgicale mentionnée précédemment, il y a ceux qui sont accablants et réclament une attention particulière :

  1. L’écartement de la vessie (cystotomie) : certains animaux souffrent quelquefois de concrétion du réservoir membraneux destiné à recevoir l’urine. En d’autres termes, il s’agit de la présence de corps solide étranger de manière anormale dans les tissus des animaux. En ouvrant donc le réservoir membraneux, le corps étranger pourra être sorti, ce qui permettra le rétablissement rapide de l’animal.
  2. L’écartement du ventre pour extraire le fœtus (césarienne) : quelques animaux de sexe féminin ont souvent des complications lorsquil s’agit de la reproduction, beaucoup plus quand ils ont une voie confinée pour laisser passer le petit. Au cas où l’épuisement prendrait le dessus pendant l’accouchement, les vies de cet animal et de son bébé seraient menacées, c’est la raison de l’urgence vétérinaire.

admin

Les commentaires sont fermés.