Rôle du vétérinaire pour lutter contre la rage

Rôle du vétérinaire pour lutter contre la rage

Trop de gens ne savent pas réellement que la rage est une maladie virale et transmissible qui peut causer la mort dans la plupart de cas. En fait, elle attaque le système nerveux de l’homme suite à une morsure d’un chien infecté. Cela est suivi par des maux de tête, une perturbation nerveuse, des douleurs incroyables à l’endroit de la morsure, une hyperexcitation, une léthargie, une paralysie et des convulsions dans les muscles de la déglutition, se terminant par la mort.

Les principales raisons de la rage

La rage est une sorte de fièvre qui touche les animaux sauvages, en général, et les chiens, en particulier. Ce virus se transmet par la salive, principalement. C’est pour cette raison que la morsure d’un animal infecté représente le premier pas de l’infection des êtres humains. Mais, vous devez savoir que les animaux infectés essayent d’éviter les gens le maximum possible, puisqu’il y a une perturbation au niveau de leurs systèmes nerveux. Donc, s’il y aura des attaques, soit ils se sentent menacés, soit ils tentent de protéger leurs petits, ou leurs régions.

Toutefois, il existe plusieurs raisons de la rage, à savoir :

  • ne pas vacciner les animaux domestiques contre cette maladie,
  • l’existence de quelques gouttes de la salive animale infectée sur la peau humaine,
  • manque de visite chez un vétérinaire de temps à autre.

L’homme peut transmettre la rage à une autre personne, si et seulement si une opération de transplantations d’organe sera faite. Mais, cela est très rare, puisque les médecins ne font jamais cette opération chirurgicale avant de s’assurer de la bonne santé du donateur.

Importance de l’intervention du vétérinaire

Il est bon de savoir qu’il n’y a pas de traitement réel pour la rage après l’apparition des symptômes. Donc, la prévention représente la meilleure solution pour éviter cette maladie. En fait, il existe une série de traitements qui peut prévenir l’infection, à savoir :

  • injecter de la globuline qui renforce l’immunité du chien,
  • nettoyer et soigner l’emplacement de la morsure rapidement,
  • surveiller les chiens et faire des examens périodiques chez le vétérinaire,
  • faire les différents vaccins nécessaires aux animaux domestiques,
  • demander l’aide auprès des laboratoires vétérinaires en cas de doute de la présence d’une maladie inconnue.

Pour conclure, il est vraiment important d’éviter toute contamination provenant de la salive du patient, autant que possible. Par addition, porter des gants en caoutchouc lors des soins est une chose hyper importante qui peut sécuriser le vétérinaire en premier lieu, et les autres animaux dans la clinique vétérinaire en second lieu.

admin

Les commentaires sont fermés.